La nouvelle campagne Badoit Rouge (de honte ?)

Publié le par julien hablainville & arnaud gaidon

Il y a quelques jours, nous avons pu voir débarquer une nouvelle campagne de pub pour Badoit. Cette boisson pétillante commence en effet à être perçue par les jeunes comme "faite pour les vieux", et BETC avait pour objectif de corriger un peu cette image en la rajeunissant. Voilà pour le contexte.

Pour la créa, bah écoutez... à sa sortie on a surtout pu voir des réactions de rejet : les mots "bouse", "sombre merde", "horrible", naze", sont revenus régulièrement notamment sur Twitter. Il s'est bien trouvé quelques personnes pour trouver ça "joli", "sexy", "sympa", voire même "bien", mais malheureusement sans plus d'explications. Alors on vous propose de découvrir sans plus attendre le principal volet de cette campagne, le spot Badoit Rouge :

Client : Badoit

Agence : BETC Euro RSCG

 

Du côté de ce qu'on a aimé : la réorchestration de Grease est vraiment bien foutue / les bulles ont une gueule sympa, plutôt fun / la petite choré de ces mêmes bulles est plaisante à regarder, ça rompt bien avec les anciennes campagnes de Badoit en donnant un coup de jeune à la marque, ça tourne, c'est entraînant, cool.


Et ce qu'on a pas aimé : AVOIR RAJOUTÉ DU CUL ALORS QUE ÇA N'APPORTE RIEN !!!!!!

À l'instar des horribles pubs Orangina, voilà que Badoit rajoute du cul, du graveleux, du SM même : les petites bubulles toutes sympas portent des strings et remuent ostensiblement leurs derrières, leurs bouches qui auraient pu être sympas sont maquillées pire que des professionnelles du Bois de Boulogne, une langue vient lécher l'écran avec un bruit de bave qui évoque plutôt un centenaire déglutissant, une cravache claque les fesses d'une bulle alors que deux autres se livrent à une petite séance d'échangisme, etc ...

 

Rassurez-vous, on n'est pas devenus prudes tout d'un coup, ce qui nous pose problème là-dedans, c'est qu'est-ce que tout ce merdier apporte à la créa ?!? À part la dénaturer totalement ! Est-ce que chez Badoit on pense sincèrement que pour toucher les jeunes il faut obligatoirement mettre du cul partout ? Ou alors est-ce qu'ils se sont dit que "ouais, grave, ça va être super subversif, on va cartonner tu vas voir, ça va faire du buzz tellement que c'est bien tellement qu'on est fous !" Ou alors est-ce que quelqu'un (commercial, créatif, planneur, client) a pris trop au sérieux la phrase du brief "donner un coup de fouet à la marque" ?

 

Pour la forme, voici aussi le spot pour la Badoit Verte, qui lui sera diffusé au cinoche, en 3D :

On vous fait grâce des prints. En revanche on va évoquer un dernier point intéressant : le lancement de cette campagne. Badoit a en effet décidé de faire appel à un système plutôt décrié sur Internet, les billets sponsorisés. Pour mémoire, cela consiste à payer un blogueur pour qu'il rédige sur son site, sous certaines conditions, un article traitant d'une marque ou un produit, cet article portant obligatoirement la mention "billet sponsorisé". Alors on ne va pas balancer qui ils ont ciblé (c'est pas notre genre...héhé...) : mais bon il y a , ici, , et encore , ou même et , et il y a en a d'autres. C'est plutôt marrant de voir que la marque avait tellement confiance en la qualité de son spot et sa capacité à émerger sur Internet qu'elle a préféré payer nombre de blogueurs pour être sûr qu'ils en parlent, non ? Et il est aussi intéressant de noter que finalement, ils n'ont pas tellement adressé leur pub à des blogs traitant de communication, marketing, pub, mais plutôt à des blogs beauté, mode, art de vivre, etc. Auraient-ils eu peur d'essuyer des critiques, autrement ?

Bref, un lancement de campagne qui a au moins le mérite de mettre en lumière que visiblement, même l'annonceur ne croit pas tellement en la qualité de son spot, et qu'il est conscient qu'il utilise des ficelles un peu grosses. Ça n'excuse pas tout, loin de là, mais c'est déjà ça hein.

 

via un mail de Clem

Publié dans COUP DE GUEULE

Commenter cet article

tirelaricom 25/06/2010 16:44


Bonjour,

Je rebondis sur la pub Badoit. Ce n'est pas la première fois que cela m'insupporte : il est vrai que bien des marques prennent le positionnement "sexe". Faute d'idées ? Parce qu'ils pensent que les
jeunes, les moins-jeunes, les archi-moins-jeunes ne pensent qu'à cela ?
C'est presque insultant pour les "cibles" d'être réduites à des receveurs de pub niveau ceinture !
Je me demande aussi ce que les grands groupes font de leurs études d'image, études quali and co. Comment Badoit peut accepter un tel grand écart entre son image et cette campagne ?
Ils avaient sans doute bu autre chose que de la Badoit le jour de la validation !


julien hablainville & arnaud gaidon 25/06/2010 21:45



Au delà de l'image, ces groupes (Danone ic en l'occurence) regardent surtout leurs chiffres de vente. Et le cul, malheureusement, ça fait vendre. De plus, les chiffres des études, on peut leur
faire dire un peu ce qu'on veut : si on prend les taux de mémorisation, ils seront probablement plus importants avec une grosse daube serinée à longueur de journée qu'avec une pub tout en finesse
qui ne passera que deux fois. Après effectivement, en terme d'image à moyen et long terme, c'est désastreux, mais bon, le chef de produit chez l'annonceur il s'en fout du long terme, il a un
objectif chiffré de ventes à atteindre d'ici la fin de l'année pour toucher sa prime, alors la finesse hein, rien à foutre.



macha 08/06/2010 21:16


Et bien la pub pour la badoit rouge, je la trouve tout simplement marrante. La cible est clairement féminine pour ce spot... on y retrouve juste un peu toutes les pratiques dont on nous parle
constamment dans les magazines.

Ils veulent clairement donner des valeurs différentes à ces bouteilles: la verte c'est le quotidien, et la rouge et bien c'est la passion, la séduction et toutes ces consoeurs... Le but de la pub
n'est pas tant de parler de cul pour parler de cul, mais d'attribuer à ce produit des valeurs sulfure pour disons lui donner des "vertus aphrodisiaques": "Chériii tu veux un peux de badoit rouge
?"

D'où le choix des cibles de blog beauté... Pour le film "sex and the city", certes les blogs ciné sont intégrés aux RP, mais ça reste avant tout les blogs de filles qui sont prescipteurs dans leur
démarche stratégique. Ici, ça se veut juste dans la même lignée.

"You better shape up 'cause I need a maaaan" pardon, mais ça reste dans la tête.


erzer 08/06/2010 11:13


exact, bien coca aussi dans l'esprit :)
J'suis d'accord quand vous dites que ca aurait gagné en enlevant le cul.
Peut etre aussi que d'un point de vue marketing le cul fait vendre... hélas :/


julien hablainville & arnaud gaidon 08/06/2010 15:33



ouais malheureusement... encore que ça demande à être prouvé : qui pourra affirmer que cette campagne aurait moins bien fonctionné sans ces allusions au cul ? Nous on prend le pari que ça aurait
au moins aussi bien marché, si ce n'est mieux.



erzer 07/06/2010 23:32


je sais pas laquelle passe régulièrement à la tv, en tout cas je la trouve bien cool, fresh, vitaminé, la réa est à 2000 ca envoie de la buche.

Après la version "badoit rouge" avec le string c'est un peu too much peut etre, mais quoi qu'il en soit le concept d'humaniser les bulles je trouve ca très intéressant, très TB dans l'ame.

Bien.


julien hablainville & arnaud gaidon 08/06/2010 02:31



Yep carrément, humaniser les bulles comme tu dis, ça c'est sympa, nous en retirant le côté cul à gogo on aurait adoré. Effectivement y a un côté TB, Coca aussi vis a vis de Happiness Factory
dirons certains.



vincent 03/06/2010 12:56


Perso, je pense que l'idée des bulles qui chantent fonctionne.

Alors je suis complètement d'accord avec vous sur le fait que le cul dans le spot de Badoit Rouge est inutile, voire pourrit carrément le spot (d'ailleurs je ne l'avais pas vu avant de lire votre
article). En revanche pour ce qui est du spot Badoit vert, je le trouve joli, bien réalisé, amusant et entraînant. L'aspect négatif, c'est que je ne vois pas en quoi cela va rajeunir la marque.

Aussi le concept de la Joie est bien mieux utilisé par Badoit que par BMW où là, on se fait vraiment mais alors vraiment chier en regardant leurs spots, ce qui n'est franchement pas le cas devant
les spots Badoit.

Enfin, j'aime bien la baseline "Buvez de la joie". S'il n'y avait qu'un truc à garder dans ces spots, ça serait cette signat'.

Vincent, un lecteur régulier de coupsdepub !


julien hablainville & arnaud gaidon 03/06/2010 17:54



Tout à fait d'accord avec toi sur l'idée des bulles qui chantent, c'était un bon principe de départ, malheureusement parasité et gâché par le cul mis à toutes les sauces.


Pour la Badoit Verte, c'est vrai que nous aussi on aurait tendance à préférer (enfin à moins détester) cette version, à un détail près : faudrait qu'on réécoute plus attentivement, mais la
version de Grease utilisée dans la version Badoit Verte nous paraît un ton en dessous de celle utilisée par Badoit Rouge, un peu moins punchy.


Et merci de lire régulièrement nos bêtises