Nouveau film de la sécurité routière, insoutenable

Publié le par julien hablainville & arnaud gaidon

"Insoutenable", c'est le nom de ce nouveau film pour la DSCR, la Direction de la Sécurité et de la Circulation Routières. On vous épargne notre baratin pour une fois, la vidéo parle d'elle-même :

Client : DSCR

Agence : Lowe Strateus

Réalisateur : Stéphane Barbato
Scénario / Direction Artistique : Philippe Foliard
Directeur de Création : Vincent Behaghel

Publié dans VIDÉO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

des-observateurs 23/09/2010 17:44


Déjà l'inefficacité de ces spots est prouvée par son existence même, ce type d'approche existant depuis 1999 avec R Depardon complètement oublié (car pas de solution donnée)!et par le fait que
Strateus choississe de faire tjrs + gore, reprouvant donc que l'approche sanguignolante de 1999 n'était pas efficace (se tire 1 balle dans le pied)!!!! (tous les commentaires presque se bornent à
:
réaliste, j'ai peur, non j'adore, même pas peur, OUI je veux encore + gore, etc...Mais presque pas de solution pour éviter le danger). L'aspect réaliste est une chose, expliquer les solutions
possibles en est une toute autre mais bien plus constructive. D'ailleurs strateus se plante et donne des messages erronnés: il n'a jamais été interdit de boire ni de faire la fête mais de
reprendre
le volant avec un taux d'alcool> à 0.5g/l de sang dont une des solutions possible est d'attendre de repasser en dessous de ce seuil à raison d'1 élimination d'~0,15g/l de sang /h(1 des
solutions
non indiquée par strateus, v le code Rousseau pour les ignorants). En ce qui concerne les images chocs strateus n'est qu'1 boite de comm, spécialisée dans la publicité n'ayant aucune compétence
en
matière d'accidentologie ni de psychologie sociale, n'ayant pas demandé d'aide de L'INRETS ou de l'Utac où pourtant de vrai accidentologues y travaillent, les commentaires sur les forums
confirment
les études menées dans les années 1960 en communication expérimentale sur l'impact des images et discours dans divers domaines (v Rogers etc.)? où deux ouvrages, entre autres, en parlent au
moins
depuis les années 80 : Moscovici (pas le politique!) La représentation sociale et Jodelet, La psychologie sociale: pour faire simple (c'est pas moi qui le dit c'est les labo de psycho)
>>les
campagnes avec images très violentes attirent les personnes avides de scènes macabres (voire voyeurisme malsain pour certaines à l'exemple des badauds lors d'accidents qui se délectent du
spectacle
sans sécuriser ni aider, on peut passer l'AFPS pour se rendre utile) et au contraire rebutent le plus grand nombre, sans oublier que l'on ne torture pas en empêchant les paupières de se fermer
avec
du scotch, bien sûr la zapette peut être un excellent moyen de ne pas voir les images gores, Strateus commettant une faute professionnelle de débutant car ils ont oublié qu'on ne peut pas forcer
la
cible supposée à regarder des images qui ne plaisent pas, reste au final ceux qui regardent ces scènes qui, au bout du compte n'en n'ont pas peur, bref le public CIBLE au DEPART n'est pas le même
à
l'ARRIVEE, alors que les spots sont censés être vus par le plus large public possible. Pire pour certaines personnes le trop grand appel à la peur peut avoir l'effet contraire et ainsi
vont-elles
tenter de se rassurer en se mesurant à la proscription même!! Bref chacun reçoit et traite les images violentes de façon differente où les effets sont difficiles à évaluer. Un spot qui fait
peur
sans expliquer les mesures alternatives pour éviter le danger n'a aucune efficacité et le message sera très vite oublié (où est le conseil de souffler dans l'alcootest pour vérifier son taux et
d'attendre suivant le calcul d'élimination de ~0,15 g/l de sang par heure??? d'ailleurs celui-ci existe pour la marée-chaussée depuis ~1970 afin de verbaliser mais ENFIN dispo au grand public
fin
2007 dont le ministre en a fait la promo seulement quelques jours, que Strateus omet d'appuyer, cherchez l'erreur!!. où est le rappel de passer le volant à une personne en dessous du taux légal,

est le rappel du capitaine de soirée, etc.) . De plus, ne jamais montrer le déroulement montrant une cause exclusive dans un accident, cela évite les critiques sur la particularité de la scène
car
il faut englober le maximum de situations. Ce clip ne montre aucune solutions. Conclusion générale: 1- l'aspect réaliste n'est pas contestable mais est complètement secondaire car tout type
d'accident est conforme à ce déroulement: Un sanglier percute un véhicule (rappel 33378 collisions en 2008 animaux contre véhicules), celui-ci n'étant plus contrôlable se prend un platane: le
sang,
les cadavres, les hurlements, les pompiers et gendarmes sirènes hurlantes, le samu constatant la mort, le gendarme se présentant à la famille tout en leur annonçant que leurs enfants sont morts
à
cause d'1 animal (à là le motif change) sont les mêmes circonstances que ce soit pour de l'alccol ou 1 animal en pleine nuit ou toute autre cause d'accident. 2- ceux qui regardent les images
violentes n'en n'ont pas peur et même certains s'en délectent dans un voyeurisme malsain (donc 1ère inefficacité). 3- ceux qui n'aiment pas les images violentes ou qui en ont peur ne regardent
pas
jusqu'à la fin ou ne les voient qu'une fois et zappent les fois suivantes (donc 2ème inefficacité car le message est vite oublié si tant est qu'il en est 1!) >> au final spots avec images
violentes DOUBLEMENT PAS EFFICACES!


des-oberservateurs 23/09/2010 17:03


Bonjour à tous,
Déjà l'inefficacité de ces spots est prouvée par son existence même, ce type d'approche existant depuis 1999 avec R Depardon complètement oublié (car pas de solution donnée)!et par le fait que
Strateus choississe de faire tjrs + gore, reprouvant donc que l'approche sanguignolante de 1999 n'était pas efficace (se tire 1 balle dans le pied)!!!! (tous les commentaires presque se bornent à :
réaliste, j'ai peur, non j'adore, même pas peur, OUI je veux encore + gore, etc...Mais presque pas de solution pour éviter le danger). L'aspect réaliste est une chose, expliquer les solutions
possibles en est une toute autre mais bien plus constructive. D'ailleurs strateus se plante et donne des messages erronnés: il n'a jamais été interdit de boire ni de faire la fête mais de reprendre
le volant avec un taux d'alcool> à 0.5g/l de sang dont une des solutions possible est d'attendre de repasser en dessous de ce seuil à raison d'1 élimination d'~0,15g/l de sang /h(1 des solutions
non indiquée par strateus, v le code Rousseau pour les ignorants).
en ce qui concerne les images chocs strateus n'est qu'1 boite de comm, spécialisée dans la publicité n'ayant aucune compétence en matière d'accidentologie ni de psychologie sociale, n'ayant pas
demandé d'aide de L'INRETS ou de l'Utac où pourtant de vrai accidentologues y travaillent, les commentaires sur les forums confirment les études menées dans les années 1960 en communication
expérimentale sur l'impact des images et discours dans divers domaines (v Rogers etc.)? où deux ouvrages, entre autres, en parlent au moins depuis les années 80 : Moscovici (pas le politique!) La
représentation sociale et Jodelet, La psychologie sociale: pour faire simple (c'est pas moi qui le dit c'est les labo de psycho) >>les campagnes avec images très violentes attirent les
personnes avides de scènes macabres (voire voyeurisme malsain pour certaines à l'exemple des badauds lors d'accidents qui se délectent du spectacle sans sécuriser ni aider, on peut passer l'AFPS
pour se rendre utile) et au contraire rebutent le plus grand nombre, sans oublier que l'on ne torture pas en empêchant les paupières de se fermer avec du scotch, bien sûr la zapette peut être un
excellent moyen de ne pas voir les images gores, Strateus commettant une faute professionnelle de débutant car ils ont oublié qu'on ne peut pas forcer la cible supposée à regarder des images qui ne
plaisent pas, reste au final ceux qui regardent ces scènes qui, au bout du compte n'en n'ont pas peur, bref le public CIBLE au DEPART n'est pas le même à l'ARRIVEE, alors que les spots sont censés
être vus par le plus large public possible. Pire pour certaines personnes le trop grand appel à la peur peut avoir l'effet contraire et ainsi vont-elles tenter de se rassurer en se mesurant à la
proscription même!! Bref chacun reçoit et traite les images violentes de façon differente où les effets sont difficiles à évaluer. Un spot qui fait peur sans expliquer les mesures alternatives pour
éviter le danger n'a aucune efficacité et le message sera très vite oublié (où est le conseil de souffler dans l'alcootest pour vérifier son taux et d'attendre suivant le calcul d'élimination de
~0,15 g/l de sang par heure??? d'ailleurs celui-ci existe pour la marée-chaussée depuis ~1970 afin de verbaliser mais ENFIN dispo au grand public fin 2007 dont le ministre en a fait la promo
seulement quelques jours, que Strateus omet d'appuyer, cherchez l'erreur!!. où est le rappel de passer le volant à une personne en dessous du taux légal, où est le rappel du capitaine de soirée,
etc.) . De plus, ne jamais montrer le déroulement montrant une cause exclusive dans un accident, cela évite les critiques sur la particularité de la scène car il faut englober le maximum de
situations. Ce clip ne montre aucune solutions. Conclusion générale: 1- l'aspect réaliste n'est pas contestable mais est complètement secondaire car tout type d'accident est conforme à ce
déroulement: Un sanglier percute un véhicule (rappel 33378 collisions en 2008 animaux contre véhicules), celui-ci n'étant plus contrôlable se prend un platane: le sang, les cadavres, les
hurlements, les pompiers et gendarmes sirènes hurlantes, le samu constatant la mort, le gendarme se présentant à la famille tout en leur annonçant que leurs enfants sont morts à cause d'1 animal (à
là le motif change) sont les mêmes circonstances que ce soit pour de l'alccol ou 1 animal en pleine nuit ou toute autre cause d'accident. 2- ceux qui regardent les images violentes n'en n'ont pas
peur et même certains s'en délectent dans un voyeurisme malsain (donc 1ère inefficacité). 3- ceux qui n'aiment pas les images violentes ou qui en ont peur ne regardent pas jusqu'à la fin ou ne les
voient qu'une fois et zappent les fois suivantes (donc 2ème inefficacité car le message est vite oublié si tant est qu'il en est 1!) >> au final spots avec images violentes DOUBLEMENT PAS
EFFICACES!!


Leslie 15/06/2010 20:39


Oui pas mal cette compilation, je trouve très percutante celle avec le meurtrier à l'arrière car il n'a pas de ceinture, plutôt atypique.

Je ne connaissais pas cette partie de CBNews, je pense que ça va me plaire, surtout si ça marche sur les portables !


Leslie74150 12/06/2010 16:07


Rien à voir mais pour rester sur la créativité des pubs relatives à la mort (sécurité routière, sida, tabac) j'aime beaucoup la pub contre la cigarette qui met en scène des personnes (là encore,
essentiellement des jeunes) qui essaient d'arrêter de fumer avec des méthodes "imaginaires" et qui nous transporte dans le monde du personnage.
Le rendu est assez sympa car c'est un ton léger.


julien hablainville & arnaud gaidon 14/06/2010 18:19



Effectivement, on a pu voir cette campagne, mmmmh on a un sentiment assez mitigé dessus, mais on n'a pas encore réussi à comprendre pourquoi elle ne nous plaisait que moyennement, aussi on va
essayer de creuser plus le sujet avant de s'étendre dessus :)


En revanche très très belle compilation de spots sécurité routière dans le vidéomail de CbNews de cette semaine.



Cloclo 09/06/2010 18:17


Exactement ;) Il est tout fier Fofo et il peut ! J'essaie d'avoir les crédits complets pour oublier personne et je vous envoie ça.