Une Vodka puuuuuuuure, steuplé !

Publié le par julien hablainville & arnaud gaidon

S'il y a bien une marque de Vodka qui est connue pour ses publicités, c'est la suédoise Absolut. Depuis des années, elle poursuit une politique de belles campagnes, avec notamment des prints remarquables (et remarqués) et aussi des vidéos à la réal très soignée.

Depuis un an, la marque s'est positionnée sur l'axe de la "pureté", considérant que la meilleure Vodka était la plus pure. Ainsi est née une nouvelle campagne, avec notamment ce print (qu'on a un peu galéré à retrouver et qu'on a piqué chez FFB, avec de la chance ils se rendront compte de rien) :

Absolut-purete-tbwa-map-450x603.jpg

 

Et voici donc que l'agence Being (ex TBWA/Map) poursuit cette campagne avec une vidéo intitulée "Alambic" réalisée par Dan Tobin Smith :

 

Annonceur: Absolut Vodka- Société Ricard
Responsables annonceur: Michael Merolli, Bartlomiej Jozwiak, Frédéric Barret
Crédits: Agence Being
Creative Director: Paul Wauters / Sébastien Vacherot
Art Director: Stéphane Lecoq
Copy Writer: Alban Pénicaut
Art buyer/producer: Vanessa Barbel
Account Supervisor: Lise Abou Bechara
Photographer/Director: Dan Tobin Smith
Music: Riton

 

Rien à dire, c'est joli, c'est propre, c'est pur, c'est tout à fait les produits laitiers Absolut. Non finalement, le seul truc qui nous gêne, c'est cette put... de mention légale qui vient barrer toute la vidéo pendant 1'45". Ça gâche la beauté des images, on se focalise un peu dessus et on finit par ne plus voir que cela ! Vraiment désagréable.

Difficile de s'affranchir de cette contrainte malheureusement, mais c'est regrettable, pour une fois qu'une agence française peut tourner un film pour une marque d'alcool (vive le web !) elle se retrouve un peu plombée par une mention à l'efficacité douteuse.

Enfin bon. Le film reste joli. Tout ça pour que la vodka finisse mélangée à un mauvais jus d'orange Lidl et soit descendue en deux gorgées. Non sérieux, c'est joli. Voilà.

À la bonne vôtre.

 

 

via mail de wearesocial

Publié dans VIDÉO

Commenter cet article

Nico 21/05/2010 18:05


Hors sujet : Quelqu'un à des infos sur l'avenir de cette agence ?


julien hablainville & arnaud gaidon 22/05/2010 21:13



Sur Being ? Elle a été lancée fin janvier, ils vont pas se réorganiser dès maintenant, quand même ? :)



jerome 21/05/2010 00:29


Je ne dit pas mieux c'est purrreeeeeeeeeeeeeeeee…


julien hablainville & arnaud gaidon 21/05/2010 01:02



Vous devriez en mettre une goutte dans vos glaces, ça rajouterait un truc :)



eskwaad 19/05/2010 10:03


Absolut congrats en tout cas. Et sorry pour l'énauurme faute de mon dernier message.


lui 19/05/2010 09:37


Super chouette !

C est rare mais je trouve meme la video mieux que le print.
Super bien fait autant dans le son que dans l image.
Je ne vais pas partir dans une branlette de mots compliqué mais je trouve que la typo rend bien moi.
Ca rajoute un petit coté marrant et sympatoche qui colle avec la facon dont les gens consomme l alcool dans une video qui aurait pu etre vraiment trés/trop froide.


Mois j ai pas de MAIS :)


eskwaad 19/05/2010 08:46


Entièrement d'accord sur l'efficacité douteuse de la mention : j'ai une folle envie de vodka pure right now, avec des cornichons à la russe (oui Absolut est suédoise, mais j'ai bien le droit de
mondialiser mon fantasme éthylique du matin non ?)

Pour ladite mention, je me demande si la solution d'un bandeau noir, utilisé parfois élégamment en presse n'aurait immédiatement détaché le texte du film. Du coup, on arriverait, on identifierait
clairement la mention et on s'en détacherait vraiment pour profiter du film, plutôt que de la voir lutter parfois en terme de lisibilité avec les images.

La bande son est bien trippante, sautillante et légère, comme des neurones chatouillés par un bon jus de pommes de terre.

Mais par contre (oui, il doit toujours y avoir un mais, pour ne pas passer pour un mouton de pan-murge) les mots en gouttes... Dans le genre (attention ce qui va suivre est totalement subjectif) je
ne sers à rien, merci les mots. Dans ce cas, ils apportent un soupçon de surnaturel à une mécanique tellement bien huilée, qui pourraient s'en passer. Surcharger l'éloge de la pureté, damn why
?
Le flux est simple, sobre et sublime, parmi les alambics et autres circonvolutions translucides, alors pourquoi coller une sorte de body avec une typo “gouttes” très en-deçà (toujours subjectif je
rappelle) du reste du film ? Obligation du client ? Volonté de transcender l'esthétique par le contenu ? I'm absolutely lost here.


julien hablainville & arnaud gaidon 19/05/2010 12:00



pas con le coup du bandeau pour la mention légale, pas con du tout